APPEL A CONTRIBUTION: Colloque « Pouvoirs, identités, résistances dans les arts visuels chiliens du XIXe au XXIe siècle »

APPEL A CONTRIBUTION au COLLOQUE :  

Pouvoirs, identités, résistances dans les arts visuels chiliens du XIXe au XXIe siècle

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense/Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis

Dates du colloque : 3 et  4 décembre 2015

Langues du colloque : français, espagnol

Lors du colloque de juin 2011, Construction de l’État-Nation et résistances au Chili: de l’Indépendance au Front populaire, nous nous sommes intéressés à la constitution de l’État-nation au Chili et aux résistances qui en ont découlé. Le colloque Construction de l’État-Nation et développement économique et social au Chili (1811-1976) qui a eu lieu en janvier 2013 a été un prolongement de cette réflexion dans une optique privilégiant les rapports économiques et financiers internes et externe qui ont participé à la formation de l’État-Nation chilien.

Le nouveau colloque que nous proposons se situe dans la continuité des colloques de 2011 et 2013, puisqu’il envisage de mettre en perspective l’Histoire contemporaine et les Arts visuels chiliens en étendant la période jusqu’au temps présent. Ainsi, le colloque se propose de reprendre des concepts analysés lors de deux rencontres précédentes en les interrogeant, cette fois, du point de vue de la création et des arts visuels chiliens.

Nous considérons le pouvoir non seulement d’un point de vue institutionnel et politique mais aussi comme un réseau complexe de stratégies de discours et de représentations. Historiquement, au Chili, comme en Amérique latine, les Arts ont participé aussi bien au processus de création de l’État-Nation, dans le cadre d’une affirmation des valeurs nationales et de l’image que des résistances –sociales et propres aux nations dominées- nées tout au long de ce processus.

D’autre part, dès sa naissance et jusqu’à ce jour avec le modèle néolibéral instauré depuis la dictature de Pinochet, la construction de l’État a provoqué des résistances à l’origine de la création d’identités alternatives, différentes de celles dictées par les autorités : identités individuelles et collectives (politiques ou ethniques) où la représentation que l’on a de soi, des autres, et de la société dans laquelle on se trouve inséré joue un rôle capital. Par conséquent,  le colloque se propose d’analyser les rapports entre les arts visuels et les pouvoirs, les résistances et les identités, les transformations qui en ont découlé ainsi que les représentations exprimées par les arts visuels.

Dans notre proposition d’étude, les arts visuels ne seront pas conçus comme simple expression esthétique déconnectée des contextes dans lesquelles ils prennent naissance ou comme la simple illustration de phénomènes sociaux. On privilégiera une approche analytique de l’art conçu comme un langage comme l’ont mis en évidence des théoriciens du sens tels que Roland Barthes ou Christian Metz.

Par ailleurs les arts visuels, expressions de pouvoir et de résistance, ne seront pas considérés uniquement comme instruments de propagande – tant du pouvoir que des résistances qu’elle engendre -, mais également comme des lieux d’expression et de création d’identités nouvelles. Cette approche à travers les arts visuels intégrera une diversité de supports et de modes d’expression : affiches, photos, caricatures, travail graphique d’imprimerie, arpilleras, architecture, bandes dessinées, gravures, peinture, graffitis, statuaire, vidéo art, films publicitaires, de fiction et documentaires, séries télévisées, installations, performances, dance.

La chronologie proposée permettra de prendre en compte aussi bien des œuvres anciennes, peu visitées, que des créations artistiques très récentes, ce qui facilitera la compréhension des processus de changements et de continuité des rapports polarisés entre les différents secteurs de la société chilienne et les expressions artistiques visuelles qu’ils ont provoquées.

Ce colloque porte sur le Chili mais il ne renonce pas pour autant à une approche comparatiste avec d’autres pays latino-américains afin de cerner de façon plus approfondie la spécificité nationale chilienne. De la même façon il fera place à l’étude de la réception de ces créations  visuelles à l’étranger.

Propositions

Merci d’adresser par mail à l’adresse etat.nation.chili@gmail.com un résumé de 500 mots environ ainsi qu’un bref C.V. mentionnant vos coordonnées professionnelles (institution de rattachement) aux organisateurs avant le 1er mai 2015, en précisant en objet « Colloque Chili III »

CONVOCATORIA DEL COLOQUIO:  

Poderes, identidades y resistencias en las artes visuales chilenas

del siglo XIX al siglo XXI

Lugar : Université Paris Ouest Nanterre La Défense/Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis

Fechas del coloquio: 3 y 4 de diciembre de 2015

Lenguas del coloquio: francés, español

El coloquio celebrado en junio de 2011, Construction de l’État-Nation et résistances au Chili: de l’Indépendance au Front populaire, tenía como tema principal el estudio de la estructuración del Estado-nación en Chile y las resistencias a las que tuvo que enfrentarse. En enero de 2013 se prosiguió la investigación del tema con el coloquio Construction de l’État-Nation et développement économique et social au Chili (1811-1976) que supuso una continuación de esta reflexión, privilegiando el estudio sobre las relaciones económicas y financieras internas y externas que acompañaron la formación del Estado-nación chileno.

El coloquio que organizamos en diciembre de 2015 es la continuación de esos dos coloquios ya que propone poner en perspectiva la Historia contemporánea y las Artes visuales chilenas entre el periodo de la independencia del país y el tiempo presente. Este coloquio pretende una interrogación de los conceptos analizados en los dos coloquios precedente desde el punto de vista de la creación y de las artes visuales chilenas.

Teóricamente, consideramos el poder tanto desde un punto de vista institucional y político como desde una red compleja de estrategias de discursos y representaciones. Históricamente, en Chile, como en América Latina, las Artes participaron activamente tanto en el proceso de creación del Estado-nación, en el marco de una afirmación de los valores nacionales y de la imagen que se quería presentar, como en la estructuración de las resistencias –sociales y de las naciones dominadas – a dicho proceso

Por otra parte, desde el nacimiento del Chile independiente hasta la actualidad, bajo el modelo neoliberal heredado del periodo dictatorial de Pinochet, la construcción del Estado ha generado resistencias identitarias alternativas diferentes a las dictadas por las autoridades: identidades individuales y colectivas (políticas o étnicas) en las cuales las representaciones del “yo”, de los “otros” y de la sociedad desempeñan un papel de primer orden. La celebración de este coloquio tiene como objetivo el análisis de las relaciones entre las Artes visuales y los poderes, las resistencias y las identidades, las transformaciones que implican estos intercambios y las representaciones que expresan las artes visuales.

Nuestra proposición de estudio no considera las artes visuales como una simple expresión estética sin relación con los contextos creativos o como una simple ilustración de los fenómenos sociales. Basándonos en los escritos de Roland Barthes o Christian Metz, queremos privilegiar un enfoque analítico del arte entendiendo a éste como un lenguaje.

Por otro lado, las artes visuales, expresiones de poder y de resistencia, serán consideradas como instrumentos de propaganda –tanto del poder como de las resistencias- y como lugares de expresión y de creación de nuevas identidades. Este enfoque integra una diversidad de soportes y de modos de expresión: carteles, fotos, caricaturas,  arpilleras, arquitectura, comics, grabados, pintura, grafitis, estatuaria, video, películas publicitarias, de ficción y documentales, series televisivas, instalaciones, performances.

La cronología propuesta permitirá tomar en cuenta tanto obras decimonónicas poco estudiadas como creaciones artísticas recientes, lo que facilitará el entendimiento de los procesos de cambio y de continuidad en las relaciones polarizadas entre los diferentes sectores de la sociedad chilena y las expresiones artísticas visuales que engendran.

Este coloquio tiene como objeto principal de estudio Chile pero también está abierto a enfoques comparativos con otros países latinoamericanos con el objetivo de acotar de una manera más compleja la especificidad nacional chilena. De la misma manera deja abierta la posibilidad del análisis de la recepción de las creaciones visuales en el extranjero.

Propuestas

Fecha límite para presentar su propuesta: 1° de mayo de 2015

Envíen sus propuestas a la dirección electrónica etat.nation.chili@gmail.com indicando en el objeto del mail « Coloquio Chile III ». Un resumen de unas 500 palabras, mencionando sus datos profesionales (institución y laboratorio de investigación) y un breve C.V. (lista de sus publicaciones), serán dirigidos a los organizadores antes del 1° de mayo de 2015.

Organisateurs/Organizadores :

Michèle ARRUE, MCF, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis/Laboratoire LER : Equipe Amérique Latine: littérature et socio-histoire. ALHIM

Alvar DE LA LLOSA, PR, Université Lumière Lyon-II/Laboratoire LCE (Langues et Cultures Européennes), Université Paris Ouest Nanterre La Défense Centre de recherches ibériques et ibéro-américaines : Axe Ecole, Culture, Nation dans le monde ibérique, ibéro-américain et méditerranéen (GRECUN)

Enrique FERNANDEZ DOMINGO, PR, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis/Laboratoire LER : Equipe Amérique Latine: littérature et socio-histoire. ALHIM

Nathalie JAMMET-ARIAS, MCF, Université Paris Ouest Nanterre La Défense/Centre de recherches ibériques et ibéro-américaines : Groupe de Recherches Ecole, Culture, Nation dans le monde ibérique, ibéro-américain et méditerranéen (GRECUN)

Vicente ROMERO, MCF, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis/Laboratoire LER : Equipe Amérique Latine: littérature et socio-histoire. ALHIM


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *