Fanny Chagnollaud (Université Paris 8) : « Expériences de fondations andines en milieu urbain. Le cas des quartiers-comunidades d’Ayacucho (Pérou) : quartiers périphériques ou villages andins urbains ? »

Fanny Chagnollaud, « Expériences de fondations andines en milieu urbain. Le cas des quartiers-comunidades d’Ayacucho (Pérou) : quartiers périphériques ou villages andins urbains ? », dans Philippe Gervais-Lambony, Frédéric Hurlet et Isabelle Rivoal (sous la direction), (Re)Fonder. Modalités du (re)commencement dans le temps et dans l’espace, Paris, Editions de Boccard, 2017

Cet article aborde la question de la fondation à partir de l’étude ethnographique d’un exemple contemporain : les quartiers issus de l’informel de la ville d’Ayacucho au Pérou. Ils sont le résultat d’une stratégie collective d’installation mise en œuvre par des migrants provenant des zones andines rurales de la région. Lorsque l’on étudie leur structure sociale et politique, on se rend compte qu’ils sont bien plus que de simples groupements de voisinage. Ainsi, les processus présentés ici sont ceux de la fondation de nouvelles entités sociopolitiques dotées d’un territoire et d’une identité symbolique propres.

Mots-clés : urbanisation informelle, ethnologie andine, invasions, autogestion

http://www.mae.parisnanterre.fr/refonder-modalites-du-recommencement-dans-le-temps-et-dans-lespace-2/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *