Les Cahiers ALHIM (Amérique Latine Histoire et Mémoire) n°29

1re de couverture du numéro 29

Les Cahiers Alhim (Amérique latine Histoire et Mémoire), de l’Université de Paris 8, viennent de publier :

« La transformation de l’espace urbain en Amérique Latine (1870-1930) : discours et pratiques de pouvoir », n°29, 2015, sous la direction de Enrique Fernández Domingo (Université de Paris 8) et de Hernán Venegas Valdebenito (Universidad de Santiago de Chile)  https://alhim.revues.org/5176

Présentation

Entre 1870 et 1930, un processus de transformation général a lieu dans une grande partie des espaces urbains latino-américains. Tout au long de ce processus, la ville et l’urbanité prennent une grande importance socio-économique et discursive. Les relations entre le processus de transformation et le pouvoir nous parlons dun pouvoir qui n’est qu’institutionnel ou politique. Nous considérons le pouvoir comme un réseau complexe de stratégies, des tactiques, de symboles, des discours et de processus multiples et diverses. Grâce aussi bien aux outils théoriques fournis par l’histoire culturelle et l’histoire économique qu’aux sources (débats parlementaires, textes législatives, presse, littérature, archives des entreprises…), nous voulons analyser la transformation des espaces urbain latino-américains en tant que phénomène temporel qui active les mécanismes des souvenirs, de légitimation, de réinterprétation, de progrès technique, d’objet marchand, de circulation d’hommes, de capitaux, de matériels et de techniques. Cette transformation synthétise l’économie et le social, le politique et la culture, la technique et l’imaginaire dans l’exercice du pouvoir et de l’administration publique.
***
La publicación de Les Cahiers Alhim (Amérique latine Histoire et mémoire),

« La transformation de l’espace urbain en Amérique Latine (1870-1930) : discours et pratiques de pouvoir », n°29, 2015, sous la direction de Enrique Fernández Domingo ( Université de Paris 8) et de Hernán Venegas Valdebenito ( Universidad de Santiago de Chile) ; https://alhim.revues.org/5176

Presentación

Entre 1870 y 1930, una gran parte de los espacios urbanos latinoamericanas conocen un importante proceso de transformación general en el cual la ciudad y lo urbano comienzan a tomar una gran importancia socio-económica y discursiva. La relación de este proceso con el poder nos indica que el poder no es solamente institucional o político sino que es una red compleja de estrategias, tácticas, símbolos, discursos y procesos múltiples y diversos. Gracias a las herramientas teóricas que nos brinda la historia cultural y la historia económica y a partir las fuentes que nos ofrecen los debates parlamentarios, los textos legislativos, la prensa, la literatura de la época, los archivos empresariales, …, queremos mostrar, a través de las propuestas de los autores, que la transformación de los espacios latinoamericanos es un fenómeno temporal que alimenta todos los mecanismos de recuerdo, de legitimación, de reinterpretación, de progreso técnico, de objeto mercantil, de circulación de hombres, capitales, materiales y técnicas y que condensa la economía y lo social, lo político y lo cultural, lo técnico y el imaginario en el ejercicio del poder y de la administración pública.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.