Archives par mot-clé : Amazonie

Séminaire ALHIM Amérique Latine Histoire et Mémoire, 2020-2021

Séminaire ALHIM

Amérique Latine Histoire et Mémoire

(2020-2021)

PROGRAMME

Affiche Séminaire ALHIM 2020-2021

Mercredi 17 février 2021 

La labor de ALHIM y el pensamiento del Colectivo Ch’ixi (Bolivia), Natalia Molinaro et Vicente Romero (Université Paris 8)

13h-15h, Université Paris 8-Bâtiment A (salle A2-217 )

Vendredi 19 mars 2021

Présentation de l’état de la recherche doctorale ALHIM

Jessica Torres et Jupiter Ossaba (Université Paris 8)

14h-16h, Université Paris 8-Maison de la recherche (salle MR005)

Mercredi 21 avril 2021

Table ronde mutualisée avec le séminaire ALEA

Les peuples afro-caribéens vis-à-vis de la question indigène, Glodel Mezilas (Académie Diplomatique de la Chancellerie haïtienne/Groupe de recherche sur les Etudes Afrodescendentes de CLACSO)

L’Utopie andine et les peuples de l’Amazonie péruvienne , Manuel Burga (Directeur del Lugar de la Memoria, la Tolerancia y la Inclusión Social-LUM/Universidad Nacional Mayor de San Marcos de Lima)

Moderateur : Vicente Romero (Université Paris 8)

15h-18h30, Université Paris 8-Bâtiment A (salle A2-217)

Vendredi 14 mai 2021

Chile-Francia: Los caminos del exilio, Nathalie Jammet (Université Paris-Nanterre)

14h-16h, Université Paris 8-Maison de la recherche (salle MR005)

Contact : enrique.fernandez@yahoo.fr; viromeroes@yahoo.es

Séminaire ALEA (Amérique Latine et Espaces Atlantiques) Séminaire d’Histoire contemporaine comparée, 2020-2021

 

 

Séminaire  2020-2021

Séminaire ALEA (Amérique Latine et Espaces Atlantiques)

Séminaire d’Histoire contemporaine comparée

Affiche Séminaire ALEA

Sorbonne Université-Université Paris Nanterre-Université Paris 8

Le séminaire interuniversitaire ALEA rassemble trois équipes spécialistes de l’Amérique latine contemporaine désireuses de trouver un espace de réflexion commun pour échanger et débattre autour de leurs travaux sur les mondes latino-américains, dans le cadre des espaces atlantiques. En prise avec l’actualité de la recherche et s’inscrivant dans une perspective d’histoire comparée ouverte à l’interdisciplinarité, ce séminaire vise à interroger les processus historiques et politiques à l’œuvre dans les sociétés latino-américaines, dans leurs rapports internes et avec d’autres aires géo culturelles.

 

PROGRAMME

9 octobre 2020
Alina Castellanos (Sorbonne Université, IberHis-CRIMIC), « ‘… que el sistema colonial no entra ni puede entrar en nuestros cálculos, porque basta decir para repudiarlo que somos españoles…’ En torno al debate historiográfico sobre la especialidad ultramarina durante el siglo XIX español »
17h-19h • Sorbonne Université, Institut d’Études hispaniques (salle Delpy)
22 janvier 2021
Diana Burgos-Vigna et Emmanuelle Sinardet (Université Paris Nanterre, GRECUN), « Deux joyas du Pacifique: (re)constructions patrimoniales à Valparaíso et Guayaquil »
https://join.skype.com/nDVzAfFiArwG
15h-17h • Université Paris Nanterre, salle de séminaire 1, bâtiment Max Weber
12 février 2021
Journée d’étude « Les Centenaires de 1921 (Pérou, Mexique, Amérique centrale) »
Horaire à préciser, Campus Condorcet
21 avril 2021
Table ronde co-organisée avec le séminaire ALHIM
Glodel Mezilas (Académie Diplomatique de la Chancellerie haïtienne/Groupe de recherche sur les Etudes Afrodescendentes de CLACSO), « Les peuples afro-caribéens vis-à-vis de la question indigène »
Manuel Burga (Directeur del Lugar de la Memoria, la Tolerancia y la Inclusión Social–LUM/Universidad Nacional Mayor de San Marcos de Lima), « L’Utopie andine et les peuples de l’Amazonie péruvienne »
15h-18h30 • Maison de la Recherche Université Paris 8 (salle salle A2-217)
 

Équipes partenaires :

CRIIA (EA 369, Université Paris Nanterre), GRECUN (Groupe État, Culture, Nation dans le monde ibéro-américain)

LER (EA 4385, Université Paris 8 Vincennes-Saint Denis), groupe ALHIM (Amérique latine, histoire et mémoire)

CRIMIC (EA 2561, Sorbonne Université), axe IBERHIS (Histoire et cultures des mondes ibériques)

Organisateurs/Organisatrices :

Diana BURGOS-VIGNA, professeure à l’Université Paris-Nanterre, diana.burgosvigna@parisnanterre.fr

Enrique FERNANDEZ DOMINGO, professeur à l’Université Paris 8, enrique.fernandez-domingo@univ-paris8.fr

David MARCILHACY, professeur à Sorbonne-Université, david.marcilhacy@sorbonne-universite.fr

Françoise MARTINEZ, professeure à l’Université Paris 8, francoise.martinez02@univ-paris8.fr

Miguel RODRIGUEZ, professeur à Sorbonne-Université, migrodriguez@orange.fr

Soirée conférences-débat /expo photos/ sur Les Peuples de l’Amazonie face à la déforestation

Reseau-latino.peuplesAmazonieEtDeforestation.27-03-2015
Soirée conférences-débat /expo photos/ sur Les Peuples de l’Amazonie face à la déforestation
Vendredi 27 mars 2015
17h30-22h00
Lieu: Salle des fêtes de la Mairie Métro Voltaire (ligne 9)
En décembre de l’année en cours se tiendra en France la 21ème Conférence des parties de la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21). L’incapacité des dernières Conférences pour contraindre aux principaux pays émetteurs de gaz à effet de serre est un mauvais présage pour celle de cette année 2015.
L’Amazonie est la forêt tropical la plus importante de la planète. Des peuples millénaires qu’y habitent ont su la garder pour leur survie dans la durée contribuant ainsi contribué au bien-être de l’humanité dans d’autres régions du monde. Toutefois la civilisation capitaliste depuis plus d’un siècle fait des ravages en Amazonie. D’abord pour la recherche du caoutchouc, puis des hydrocarbures; maintenant pour l’élevage, la culture extensive du soja et d’autres plantes, entre autres pour le biodiésel. Mais aussi, encore demandes de la société capitaliste, l’orpaillage, la culture extensive de la feuille de coca, le reboisement uniforme avec une seule espèce. Souvent les États, avec des politiques de privatisation et de concessions énergétiques, agro-industrielles et forestières, font fi des droits territoriaux des peuples autochtones, droits pour tant historiques, garantis par des conventions et déclarations internationales. Face à cette situation les peuples autochtones, souvent avec le soutien de peuples métis de l’Amazonie, préfèrent périr dans la défense de leurs droits que de voir leur lieu de vie et leurs conditions de vie se détériorer.
Pour contribuer à la comprénsion de ce qui se passe dans cette partie de l’Amérique du Sud, le Réseau latino-américain pour les Droits de la Terre-Mère et la Justice sociale organise, avec le soutien de la Mairie du 11ème arrondissement de Paris, organise la soirée « Les peuples de l’Amazonie face à la déforestation », du vendredi 27 mars. La question de la pertinence de la création d’un Tribunal internationale face à des faits caractérisés d’écocide ainsi que l’étude des cas du Brésil et du Pérou y seront abordés. Les conférences seront suivis d’un échange avec le public. Également le public pourra apprécier une exposition photo, des vidéos et s’épanouir avec un concert du groupe Ayala.
ReseauLatino.en
Organise: Réseau latino-américain pour les droits de la Terre-Mère et la Justice sociale.
Avec le soutien de la Mairie du 11ème arrondissement de Paris